Les mots pour le dire

Les lettres des collégiens de Louis-Armand à Latifa Ibn Ziaten

7 Fév , 2019  

C’est toujours un événement émouvant, très attendu et qui laisse des souvenirs longtemps : la venue de Latifa Ibn Ziaten auprès des jeunes est toujours un grand moment. Le collège Louis-Armand n’échappe pas à la règle. Lors de sa venue le mardi 22 janvier 2019 à la rencontre des collégiens de troisième, il y a eu des échanges intenses, riches, des sourires, même des larmes. Le courant passe entre la mère d’Imad, soldat assassiné par Mohamed Merah, et les adolescents des cités drouaises. Après cette journée mémorable, ils sont nombreux à avoir écrit des lettres de remerciements à la présidente de l’association Imad (pour la paix et la jeunesse). Lire la suite…

,

L'actu du collège, Les mots pour le dire

Brandon pèlerin de la laïcité pour le plaisir de la discussion

19 Déc , 2018  

Les jeunes auteurs de l’abécédaire de la laïcité continuent à promouvoir les valeurs de la République et le travail qu’ils ont fait pendant six mois pour écrire le livre « Laïcité, j’écrirai ton nom ». Brandon raconte son expérience auprès des élèves de 4e du collège Louis-Armand. Lire la suite…

, ,

L'actu du collège, La vie des gens, Les mots pour le dire

La cérémonie des collégiens de Louis-Armand gravée dans les mémoires

11 Nov , 2018  

Premier reportage pour trois d’entre nous, élèves de la classe média du collège Louis-Armand. En ce vendredi 9 novembre, notre terrain d’enquête se trouve au pied du monument aux Morts de Dreux. C’est là que deux jours avant les cérémonies du 11 novembre 2018, deux classes de CM2 de l’école Marcelin-Berthelot et deux classes de 6e du collège Louis-Armand vont rendre hommage aux soldats de la première guerre mondiale, à travers une cérémonie qu’ils ont entièrement imaginée.

Lire la suite…

, ,

Cri d'alarme, Les mots pour le dire

Rap : Yann empereur autoproclamé du RPS

11 Juil , 2018  

Yann Tambwa  prépare un album et livre aux lecteurs du blog L’Echo Quartiers un aperçu de son travail. Bienvenu à bord du RPS Empire. Lire la suite…

, ,

La vie des gens, Les mots pour le dire

Mi-homme mi-super héros

10 Mai , 2018  

Il y a ceux qui s’expriment avec des mots et ceux qui préfèrent les dessins. C’est le cas de Dimitry Lemoyne. Ce jeune Drouais rêve de devenir dessinateur, illustrateur. Aujourd’hui, il choisit de publier sur le blog un des dessins dont il est le plus fier.

Lire la suite…

, ,

L'actu du collège, Les mots pour le dire

Une semaine d’immersion dans l’univers de L’Echo Républicain

7 Déc , 2017  

Bonjour : Je m’appelle Luka. Je suis en 3ème au collège de Senonches. Depuis lundi 4 décembre, je suis en stage à L’Echo Républicain pour découvrir le métier de journaliste. Plus tard, je rêve de devenir journaliste sportif. Lire la suite…

, , ,

Les mots pour le dire

Burkini ou le jeu de cache-cache avec la République

27 Août , 2016  

Cachez ce voile que je ne saurais voir, cachez cette burqa qui m’agresse, cachez ce burkini qui me choque, cachez vos casquettes de jeunes musulmans, cachez vos minarets qui heurtent mon identité nationale, pour que jamais Colombey-les-Deux-Eglises ne devienne Colombey-les- Deux-Mosquées. Lire la suite…

, , ,

L'actu du collège, Les mots pour le dire

Louis-Armand raconte la Résistance en images et en vers

28 Juin , 2016  

Les élèves de 3e du collège Louis-Armand, à Dreux, ont participé au concours de la Résistance. Ils ont choisi de faire un film en travaillant l’histoire, la poésie et la musique. Voici leur film. Lire la suite…

, , , ,

Les mots pour le dire

Alain Bujak raconte la guerre d’Abdesslem aux collégiens drouais

24 Juin , 2016  

Les élèves des collèges Louis-Armand et Pierre-et-Marie-Curie ont eu la chance de rencontrer l’écrivain Alain Bujak, auteur de la BD « Le tirailleur ». Il raconte dans son livre l’histoire d’Abdesslem, ancien combattant marocain issu des colonies. Lire la suite…

, , , , , ,

Les mots pour le dire

Et si l’on donnait le nom de Rachid à un jardin des Oriels

5 Mai , 2016  

Youssef a grandi dans le quartier des Chamards. La cité est devenue celle des Oriels. Mais pour Youssef, elle reste celle des Chamards. Celle où il a passé une belle enfance pourtant endeuillée par la mort de son petit frère Rachid. Trente après, il évoque la mémoire de Rachid et de tous les anciens du quartier. Lire la suite…

, , ,