L'actu du collège, La vie des gens, Lanceur d'alerte

Les collégiens de Louis-Armand font leur grand débat

13 Mar , 2019  

Les élèves de la classe média de 4e s’intéressent au monde qui les entoure. Ils ont entendu parler des gilets jaunes, du mouvement du 17 novembre 2018 et du lancement du Grand débat national. Ils ne participent pas aux réunions organisées par les élus ou les associations. Mais, ils ont eu aussi des choses à dire pour construire la société de demain.

Ils ont travaillé, débattu, en ateliers de trois ou quatre élèves sur les principaux axes du Grand débat. Ils ont choisi de parler du pouvoir d’achat, de l’environnement, de la démocratie mais aussi de l’avenir des jeunes des cités populaires pour réaliser un voeu qui leur tient à coeur, l’égalité des chances.

 

Les valeurs de la République sont souvent au menu des jeunes citoyens de Louis-Armand.

 

 

La Démocratie

  • Donner la parole aux jeunes pour les habituer à s’impliquer dans la société, les autoriser à agir en citoyens par le biais de pétitions et respecter leurs opinions pour les sujets qui les concernent.
  • Elire un président pour les jeunes qui serait élu par des électeurs jeunes âgés d’au moins 12 ans, à l’entrée au collège, et le président élu serait âgé de 16 à 18 ans. Il y aurait également des « députés » collégiens et lycéens représentant la jeunesse.
  • Créer une assemblée nationale de jeunes députés pour qu’ils puissent proposer des lois et être les porte-paroles des jeunes en débattant sur les lois proposées par les adultes car les décisions prises ont des conséquences sur l’avenir des jeunes. Chaque commune, ville aurait un député jeune qui siégerait à l’assemblée nationale des jeunes.
  • Imposer une nouvelle matière DLJ (Démocratie Locale Jeunes) où chaque mois serait imposé un nouveau thème sur lequel les jeunes se documenteraient, réfléchiraient avant de débattre. Ainsi, dès leur plus jeune âge, on inciterait les jeunes à s’intéresser à la société, à la politique car les jeunes d’aujourd’hui ne pensent qu’aux plaisirs, qu’à la consommation… et ça permettrait aux jeunes d’arrêter de croire tout ce qu’ils entendent ou lisent sur les réseaux sociaux.
  • Education à à l’esprit critique : Imposer des classes médias mais aussi des journaux, des  webradios dans chaque établissement scolaire pour que les jeunes s’informent, réfléchissent et développent leur esprit critique notamment par rapport aux fakes news qui circulent sur les réseaux sociaux. Equiper chaque établissement d’un local média et mettre en place des partenariats avec des professionnels pour comprendre les devoirs et les droits de publication en ligne et apprendre aux élèves à assumer leurs écrits en les signant, à croiser leurs sources, , à citer leurs sources pour les écrits, les images, les vidéos, à respecter les droits d’auteurs…
  • L’exemplarité des hommes politiques : Les hommes politiques ne doivent avoir qu’un seul métier et un seul salaire sans aucun privilège : comment peut-on être efficace en ayant plusieurs fonctions ?!
  • Les hommes politiques doivent montrer l’exemple aux jeunes (assister à toutes les réunions, ne pas jouer avec leur portable ou faire la sieste pendant les séances, avoir un comportement respectueux quand quelqu’un prend la parole…)

 

 

 

 

 Pour les jeunes des cités populaires

 

  • Rendre le bus gratuit ou faire payer une somme symbolique comme à Dreux: ça permet de ne pas rester enfermé dans son quartier, d’aller plus facilement en centre-ville.
  • Faire passer le code et le permis dans les écoles (vélo), les collèges (scooter) et les lycées (voitures) pour permettre à tous d’être aidés (modalités de paiement accessibles à tous et adaptés à aux ressources de chacun) et de l’obtenir à leur rythme tout en adoptant les mesures de sécurité routière.
  • Ouvrir les jeunes à la culture  : Créer des grands bus du patrimoine pour permettre aux jeunes et à leur famille de visiter facilement des monuments aux alentours de chez eux. Avoir des cartes culturelles gratuites ainsi que des tarifs pas chers pour le bus, le train : ça permettrait d’aller plus facilement visiter des musées, des châteaux, des parcs, aller au cinéma… seuls ou avec nos professeurs.
  • Imposer chaque année une sortie culturelle gratuite par an et par niveau dans les établissements de quartier, de la maternelle au lycée : il faudrait créer un programme de sortie de la maternelle au lycée avec un voyage obligatoire à l’étranger dans la scolarité de chaque élève.
  • Favoriser la réussite des jeunes de quartier : en  mettant  plus d’aide personnalisée dans les écoles, collèges, lycées de quartiers : créer des groupes dans chaque matière pour tous les niveaux pour être plus accompagnés, plus aidés quand on a des difficultés et continuer le plus longtemps possible ses études.
  • Renforcer les dispositifs d’aide aux jeunes sans diplôme comme la Mission locale, la garantie jeunes… pour que les jeunes qui ont quitté l’école et sont trop jeunes pour travailler soient aidés pour faire des formations et trouver un métier qui les intéresse.
  • Améliorer l’environnement dans les quartiers : plus de lampadaires pour éclairer davantage les rues, plus de parcs, d’espaces de jeux, de centres de loisirs pour ne pas s’ennuyer et faire n’importe quoi…
  • Proposer des sanctions éducatives aux jeunes de moins de 18 ans avec un stage de sensibilisation : par exemple si un jeune fait des rodéos sur la route, l’envoyer dans un service d’accidentés de la route pendant quelques semaines pour qu’il puisse réfléchir aux conséquences possibles de son comportement, s’il ne respecte pas l’environnement, faire un stage avec les éboueurs…

Le pouvoir d’achat, un sujet de préoccupation même à 14 ans.

 

 

Le pouvoir d’achat

  • Créer un « forfait famille » pour les charges selon le revenu des familles: ne plus séparer le loyer, les factures d’électricité, d’eau, de chauffage ; tout regrouper et adapter le forfait à la situation familiale et financière de la famille pour que chacun puisse avoir un toit, se chauffer
  • chauffer

 

  • Permettre à chacun de devenir propriétaire d’un appartement ou maison: si la personne habite un logement depuis plus de 20 ans et paie régulièrement son loyer, lui permettre de l’acheter en lui déduisant les loyers.
  • Imposer des prix identiques pour un même produit dans tous les différents magasins : ça éviterait les écarts de prix pour un même produit au moins pour les produits de base indispensables et les marques éviteraient de nous faire payer plus.
  • Payer le permis aux jeunes contre un travail d’intérêt général ou un service civique obligatoire de 2 mois (pendant les vacances d’été) : ça permet que tous les jeunes puissent avoir le permis à 18 ans car ceux qui n’ont pas les moyens « galèrent » pour se le payer et le permis est nécessaire pour trouver du travail
  • Ou faire passer gratuitement le permis au lycée à 16 ans comme aux Etats-Unis : ça permet de faire conduire les jeunes accompagnés de leurs parents jusqu’à 18 ans et mieux les former à la sécurité routière.

Des légumes sans pesticides. Photo Christelle Beyssere.

 

L’environnement

 

  • Imposer des projets éco-responsables dans tous les établissements scolaires pour sensibiliser les jeunes à l’environnement dès leur entrée en maternelle et développer le comportement éco-citoyen comme celui de Greta Thunberg.
  • Recycler tous les produits plastiques, inciter les gens à faire leur propre compost et donner des primes à ceux qui le font sérieusement pour encourager les autres.
  • Créer des « policiers de l’environnement » qui feraient des rondes dans les rues, les plages, les parcs… pour mettre des amendes aux gens qui jettent des déchets au sol et se servir également des caméras de surveillance pour les verbaliser ;
  • Augmenter davantage les prix du tabac et de l’alcool (tout ce qui est dangereux pour la santé) et les considérer au même titre qu’une consommation de drogue pour les jeunes.
  • Responsabiliser les élèves en leur faisant nettoyer à tour de rôle leur salle de classe, la cour… comme au Japon.
  • Planter plus d’arbres dans les villes pour qu’ils filtrent l’air et la fumée des voitures, des usines…
  • Installer plus d’éoliennes pour supprimer progressivement les centrales nucléaires et imposer les énergies renouvelables pour le chauffage, l’électricité…
  • supprimer les usines polluantes ou les obliger à s’impliquer dans des projets de lutte contre réchauffement climatique selon leur taux de pollution.
  • Interdire les voitures en ville (sauf les voitures électriques) pour que les gens se déplacent à pied, à vélo ou prennent les transports en commun.
  • Interdire les emballages et imposer les produits en vrac pour éviter le gaspillage et diminuer, voire même supprimer l’utilisation du plastique.
  • Imposer l’achat d’une voiture électrique si on change de véhicule pour remplacer progressivement toutes les voitures polluantes et imposer des constructions écologiques pour toute construction nouvelle : maison, immeuble, école, entreprise…
  • Pour l’agriculture : encourager l’agriculture bio, supprimer totalement les pesticides et améliorer les conditions de vie des animaux pour qu’ils ne souffrent pas même dans les abattoirs.

 

 Saphia Azouz, Kelly Barata, Imane Ben Abbou,  Chahinez Benatatou,   Ounis Bentatou, Hugo Boutevin, MAïssa Chatate,  Devrim Disbudak-Cam,  Amandina Ernewein, Maxime Gontier,  Imane Hadouchi, Amine Heloui, Mohamed Ibn Ahmed,  Shana Kanouté, Amir Loudhni, Ben Djadid Mari, Imane Mekiche,  Adem Poens, Noah Ramos Veiga, Lenny Vergerolle.

 

,

By



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *