Cri d'alarme, Les mots pour le dire

Rap : Yann empereur autoproclamé du RPS

11 Juil , 2018  

Yann Tambwa  prépare un album et livre aux lecteurs du blog L’Echo Quartiers un aperçu de son travail. Bienvenu à bord du RPS Empire.

Yann aussi à l’aise dans les quartiers de Dreux que dans le parc du domaine de La Reposée

Toujours tiré à quatre épingles, Yann Tambwa quitte rarement ses lunettes de soleil et cultive son look de rappeur élégant. Il achève un album RPS Empire. Entendez par là Rentabilité, Projet, Structuré.

Parce que pour Yann, il n’y a pas de mystère : « Si tu veux t’en sortir dans la vie, il faut bosser. Tu as beau avoir du talent et des idées, il faut prendre sa vie en main pour la réussir ».

Pas d’assignation à résidence

Cela fait plusieurs mois que Yann s’applique à lui-même cette règle de vie. Il le dit dans ses raps. Mais, il le fait aussi au sein de la Garantie Jeunes, à Dreux.  Engagé dans le projet d’abcédaire de la Laïcité initié par le sous-préfet avec les Missions locales du département, il est sur le point d’entrer dans un service civique dans une structure de solidarité.

« Je suis arrivé à Dreux à l’âge de 16 ans. J’habite rue du Bois-Sabot, avant j’étais dans le 91 (Essonne). J’aime bien cette ville de Dreux : j’y ai été bien accueilli. Il y a toute sorte de gens. C’est un peu Paris mais en petit, comme si on était à la campagne ».

Alors bien sur, le clip du rap de Yann se déroule sur fond de cité populaire. Mais, pas seulement, il a choisi comme cadre le domaine de La Reposée, à Fermaincourt. Comme pour dire qu’il n’y a pas d’assignation à résidence qui tienne. A condition « de prendre ta vie en mains »!

Par Valérie Beaudoin

 

, ,

By



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *