La vie des gens

Journal d’une jeune fille à la campagne : « Ici, on ne s’ennuie pas »

9 Fév , 2018  

 

Moi Cathy, je suis une habitante de Laons, je préfère vivre en campagne qu’en ville. La campagne est plus paisible que la ville.

Tous les matins, je me lève à 6:35 pour prendre mon bus qui  passe à 7:35. En hiver, c’est très compliqué de marcher dans la neige et le froid. Je mets cinq minutes pour aller à mon arrêt de bus, mon collège est à Brezolles à 8 km de chez moi, c’est pour ça que je prend le bus. Nous avons une petite école primaire à Laons :  elle est bien assez grande  pour le peu d’habitants qui vivent dans le village.

Je profite du weed-end pour m’amuser avec mes soeurs.

Quand je rentre, je suis fatiguée et c’est comme ça toute la semaine. Je profite du week-end pour dormir, jouer avec mes sœurs…Je sors avec mes copines mais c’est très compliqué puisque nous habitons chacune dans un village différend. Alors, on s’organise pour se voir et surtout, on compte sur nos parents, pour des opérations covoiturages.  Nous n’avons pas de commerces, pas  de boulangerie, pas de banque : pour une simple baguette, il faut prendre sa voiture. Il y a bien un distributeur de pain. Mais beaucoup ne savent pas s’en servir.

On joue à la marchande des quatre saisons

Pendant le week-end, on ne s’ennuie jamais : On va en forêt ramasser des champignons, on part en randonnée, en balades à vélo. La plupart des habitants en campagne ont des animaux ou des exploitations. Moi, j’élève six poules, deux lapins, deux perruches et encore beaucoup d’animaux. Dans notre village,  on respire le grand air. Beaucoup de villageois sont des gens âgées, mais on voit de plus en plus de jeunes s’installer à la campagne, pour y vivre paisiblement.

A la campagne, on élève des animaux. Voici mon chien…

Autour de la maison, carottes, framboisiers, sont à portée de main. On peut même jouer à la marchande des quatre saisons avec le voisinage. Le soir, les jeunes se retrouvent dans un petit parc à côté de la rivière. Un lieu idéal pour refaire le monde et rêver d’ailleurs.

Cathy Nehou, élève de 3e au collège de Brezolles

, , ,

By



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *