L'actu du collège, La vie des gens

Au collège Camus, collégiens et ouvriers cohabitent tranquillement

31 Jan , 2018  

Depuis la rentrée de septembre 2017, les élèves et les professeurs du collège Camus, à Dreux, travaillent au milieu d’un chantier de rénovation des bâtiments. Pendant l’été, le célèbre bâtiment rouge a été réduit en poussière. Le collège est en pleine reconstruction. 

Des bruits métalliques, des cris de perceuses, l’immense bras de la grue qui tourne dans le ciel du collège… Au fil des semaines, je me suis habitué à ce décor inhabituel pour mon collège.

 

Samuel raconte sa vie de collégien dans un chantier.

 

Les élèves se sont habitués à partager la cour de récréation avec les ouvriers du chantier. Les groupes de collégiens investissent désormais l’ancien atelier sportif pour élargir la cour de récré et discuter entre eux aux heures de pause.

La trêve du brevet blanc

Malgré le bruit des machines et des perceuses, je ne suis pas vraiment gêné par ces travaux. Il a fallu seulement changer nos habitudes : à la place de nos casiers, un grand trou dans le sol qui a été comblé avec du béton, pour accéder au restaurant scolaire, un petit escalier permet d’aller plus vite…

 

Et puis, il y a eu la trêve du brevet blanc : pendant deux jours le chantier s’est tu pour nous laisser nous concentrer. Pendant qu’on planchait sur les maths et le français, les ouvriers étaient au repos. Bien mérité sans doute car ils travaillent toute la journée dans le vent et sous la pluie.

Les plans du nouveau bâtiment imaginé par l’architecte Jean-François Bridet (document B-A-BO architectes)

Le chantier avance vite : quelquefois, j’imagine déjà les futures salles de classe avec des grandes baies vitrées. Des classes où je n’irai pas. Je préfère quand même décrocher mon brevet et rentrer au lycée !

Samuel Rodi, élève de 3e au collège Camus. 

 

, ,

By



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *