L'actu du collège, La vie des gens

L’aventure avec les Chibanis passe par Paris

15 Déc , 2016  

Vingt collégiens et trois Chibanis, accompagnés par trois élèves de terminale de l’Option Cinéma-Audiovisuel du lycée Rotrou qui filmaient leur rencontre, ont été invités, jeudi 15 décembre, par le Consul Général du Maroc à Orléans à visiter l’exposition « Le Maroc à travers les Ages » au Musée de l’Ordre de la Libération, à Paris. La visite a été suivie par une réception au cours de laquelle l’ambassadeur du Maroc a félicité les collégiens de leur travail pour recueillir et mettre en forme les récits de vie des Chibanis depuis un an et demie.

L’après-midi, après une pause aux jardins des Tuileries, les élèves et les Chibanis sont allés ensemble visiter le Musée du Louvre pour compléter cette journée.

Quelques impressions 

Monsieur Bis : « C’est une journée inoubliable, qui va rester gravée dans ma mémoire, une des meilleures journées de ma vie. Tous ces monuments immenses et magnifiques, il n’y a qu’à Paris qu’on pouvait voir ça ! Je n’étais jamais venu à Paris, à part en transit il y a 15 ans la première fois que je suis arrivé en France pour y résider pour pouvoir toucher ma pension. C’est la première fois de ma vie que je visite la capitale ! J’ai beaucoup de chance. Je suis très reconnaissant aux collégiens et aux profs qui viennent nous voir. Il n’y a qu’en France qu’on trouve des gens aussi gentils !

Quand on est entrés dans le musée et qu’on a vu toutes les photos des anciens combattants… et les photos des soldats marocains dans l’armée française comme nous… ça m’a ramené dans le passé, on a revécu notre histoire. »

M. Mountassir : « L’Ambassadeur du Maroc et le Consul Général, ils nous comprennent, ils nous connaissent bien et ils prennent souvent contact avec nous, je les apprécie beaucoup. On s’est sentis bien reçus. Sur la galerie de photos des militaires qui ont reçu l’Ordre de la Libération à l’entrée du Musée, j’ai reconnu un tireur que j’ai connu, il s’appelait Henri, il est mort maintenant. »

« Après une journée comme ça tout le monde va bien dormir, pas besoin de prendre un cachet, les anciens vont dormir comme des collégiens ! »

M. Barji : « Dans cette exposition on voit bien la relation Franco-Marocaine qui remonte très loin dans le passé. C’est un exemple pour notre époque. Ça m’a fait très plaisir d’être reçu avec les collégiens par le Consul Général et l’Ambassadeur. »

Hélin : « J’ai vraiment apprécié qu’on fasse cette sortie avec les Chibanis parce que ce qu’on a vu au Musée de l’Ordre de la Libération, c’est un bout de leur histoire. On travaille sur l’histoire de leur vie, c’était bien de les emmener et de visiter ça ensemble ! On n’était pas embarrassés de parler avec l’Ambassadeur et le Consul du Maroc parce qu’ils nous parlaient normalement, et à part certains mots que je n’ai pas compris, j’ai bien aimé ce que l’Ambassadeur a dit dans son discours sur les Chibanis et sur nos pays. En plus je suis vraiment contente d’être allée au Louvre après, on a même pu voir la Joconde parce qu’il restait du temps, elle est plus petite que j’imaginais mais c’était cool de la voir en vrai ! »

Mélissa : « C’était vraiment bien cette journée, on a fait plein de choses, on a vu de très jolies choses. Et le buffet était très bon et bien présenté ! »

Souleymane : « C’était une journée inoubliable, une des meilleures journées de ma vie ! Nous on a appris des choses sur le Maroc et peut-être que les Chibanis ont appris des choses sur Paris. J’ai aussi appris qu’avant, quand la France était occupée par les Allemands, leur gouvernement était à Vichy et pas à Paris.

J’ai beaucoup aimé le buffet, il était magnifique, très bon et très bien présenté. Ma grand-mère fait aussi des plats comme ça, ce n’est pas présenté pareil mais c’est très bon aussi. »

Thomas : « Ils ont eu du courage de venir les Chibanis, tout une journée à Paris comme ça c’était fatigant, on a beaucoup marché, à la fin on voyait qu’ils avaient du mal à marcher. Ca faisait de la peine pour eux. »

« Ce que j’ai préféré dans le musée c’est les Arts de l’Islam et aussi le tombeau de Napoléon qui est immense et magnifique ! On a de la chance d’être partis. »

Halima : « J’ai beaucoup apprécié le partage entre les générations toute cette journée. »

Célia : Oui c’était bien de faire une visite avec les Chibanis, ça c’est vraiment bien parce qu’ ils sont seuls d’habitude. »

Estelle : « J’ai aimé le moment du buffet parce qu’on était tous ensemble dans la même pièce à parler et rigoler et manger. On a partagé un bon moment. »

Nina : « C’était trop bien ! On voyait bien que ça faisait très plaisir aux Chibanis d’être avec nous et de faire cette visite sur l’Islam. J’étais heureuse pour eux, ça les change de vivre toujours dans leur petite chambre sans voir personne. Et nous aussi on était contents d’aller à Paris avec eux !

Cette semaine ma mère est allée au foyer avec moi leur apporter des plats qu’elle avait cuisiné pour eux, ils m’ont tout de suite reconnue, on voit qu’on se connait maintenant. »

Propos recueillis par Marion Méranger-Galtier, professeure au collège Curie

 

, ,

By



2 Responses

  1. Valérie Beaudoin dit :

    Journée inoubliable certainement, merci de nous la faire partager. Promis de notre côté à L’Echo Républicain, on fait tout pour que votre travail soit écrit à l’encre indélébile pour que ce travail de mémoire que vous faites soit partager par tous les citoyens de Dreux et d’ailleurs, bien au-delà …

  2. Mme Enouski dit :

    Bravo pour cette action pédagogique remarquable qui permet entre autres de tisser des liens entre les générations et les communautés ! Merci d’avoir exposé votre travail, qui est de grande qualité ! Je conseille à tous d’aller visiter l’exposition de votre travail à la maison GODEAU. Nos élèves en sont revenus touchés et vous avez réussi à les sensibiliser au sort « des Chibanis », de grands hommes qui ont combattu pour la France.
    Quelle magnifique journée d’un point de vue humain et culturel. Merci de nous la faire partager. A bientôt pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *