Cri d'alarme

Au secours, j’en appelle à la République !

8 Oct , 2016  

Ahmed Qerrouani est citoyen Français, d’origine marocaine, musulman convaincu, élu local à Dreux. Ce n’est pas en tant qu’élu qu’il écrit une lettre à la République mais en tant que citoyen français, musulman, républicain. Comme tant d’autres de ses concitoyens. Tout simplement.

Un islam tranquille, qui n'est pas incompatible avec les valeurs républicaines.

Un islam tranquille, dans une République apaisée.

Chaque matin, chaque soir, sur n’importe quelle chaîne de télévision, le même sujet : l ‘Islam et les musulmans. Ils sont au centre de tous les débats depuis qu’une poignée de femmes et d’hommes enfermés dans une idéologie dévoyée ont fait des centaines de victimes, sans distinction de race, de catégorie sociale, de convictions religieuses ou philosophiques.

Face à ces drames qui endeuillent le monde entier, on assiste plus à des réactions qu’à des actions concrètes et efficaces. Les ordres fusent sans efficacité empreints de naïveté et de manque de sérieux. Comme une poudre cosmétique pour mettre un peu de bleu aux yeux du peuple.

De la poudre pour mettre un peu de bleu aux yeux du peuple

Mais ces décisions en décalage avec la réalité, ont un effet pervers. Si elles ne sont pas efficaces, elles ont tendance à renforcer chacun dans ses convictions, à pousser chacun dans ses retranchements. Trop naïves, les décisions exaspèrent nos concitoyens non musulmans. Trop fréquentes et stigmatisantes, elles poussent nos concitoyens musulmans à perdre confiance dans la République et à se sentir victimes comme le sont les Irakiens, Syriens…pris sous un déluge de bombes.

Le Coran n'est pas contradictoire avec la Constitution

Le Coran n’est pas contradictoire avec la Constitution

Or ces citoyens non musulmans et musulmans ont une chose en commun, une seule et même arme contre l’enfermement et les préjugés : La République.

La République doit se montrer forte en  réaffirmant que la France est le plus beau au monde par  sa langue, sa culture, son histoire ; que son peuple est solidaire, humain et accueillant et qu’il soigne, quel que soit la situation de celui qui a besoin de soins ; que sa laïcité quand elle est ouverte et non radicale, est protectrice de chaque religion y compris l’Islam.

La République doit se montrer capable de confiance à l’égard de tous ses citoyens y compris les Français musulmans. Rien n’aboutira dans la construction d’un Islam de France tant que les réflexes néocolonialistes présideront à l’organisation des relations entre l’Etat et l’Islam. Pourquoi mettre un chrétien à la tête d’une fondation censée refonder l’Islam de France ? Les Français musulmans ne sont ils pas assez matures et responsables pour que la France se tourne vers les pays d’origine pour régir le culte musulman ?

Le  vivre ensemble ne doit pas simplement être un slogan que l’on jette en pâture à l’opinion publique, il faut qu’il soit vécu au quotidien par les citoyens de toutes origines, toutes confessions, sous la protection d’une République forte et sûre d’elle.

Ahmed Qerrouani, quartier Kennedy

, ,

By



1 Response

  1. Benhadj dit :

    Je demande à tout les êtres vivants de la planète, svp, ne mélangez pas ce qui est sale avec ce qui est propre et saint, notre coran , c’est comme la bible, n’ont jamais dit de tuer qui que ce soit, les malades qui ont tenté à MEDINE, et pourtant c’est un lieu sacré un lieu saint de notre prophète, croyez vous qu’un coeur de musulman lui dirait de faire une chose pareille, ou de rouler, écraser sans pitié des êtres humains enfants et bébés, que notre seigneur a créés, tout ce que je vous demande ne faites pas d’amalgame, soyez réalistes, ouvrez les yeux, ouvrez votre coeur, musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, et autres, quand nous levons les yeux au ciel nous voyons tous le même ciel, nous avons tous le même toit, tu finis ta prière par dire « Amen « , et moi je la termine par dire « Amin », tu vois PAS DE DIFFERENCE, aimons nous.
    Mohamed.b

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *