La vie des gens

Rencontre avec mon chauffeur de bus

8 Juin , 2015  

Elève au collège Victor-Hugo, dans le quartier de la Madeleine à Chartres, j’ai interviewé mon chauffeur de bus qui me dépose, chaque jour, au pied de mon établissement. Il a accepté de répondre à mes questions concernant son métier, mais a souhaité que son nom n’apparaisse pas.

Quelles études faut-il faire pour devenir chauffeur de bus ? Est-ce difficile ?
Il faut suivre deux formations dispensées par les autos-écoles, et bien sur réussir le permis B, qui est assez difficile à obtenir.

Comment êtes-vous devenu chauffeur de bus ?
C’était mon rêve quand j’étais petit et je l’ai réalisé.

Vous assurez le trajet du collège Victor-Hugo de Chartres à Francourville le soir, sur le doublage de la ligne D12. Aimeriez-vous changer de ligne ?
Je change souvent de ligne, il faut respecter le planning.

Comment votre métier est-il perçu par votre entourage ?
Ils sont contents, car comme je l’ai dit, j’ai réalisé mon rêve.

Un bus desservant le quartier de La Madeleine.

Un bus desservant le quartier de La Madeleine.

Aimez-vous votre métier ?
Oui, j’adore ça.

Est-ce que vous pratiquez un autre métier à coté ?
Oui, je suis aussi traiteur et je travaille un peu dans l’événementiel. J’organise des soirées ou des mariages.

Qu’en est-il de votre salaire ?
Tout dépend du nombre d’heures effectuées bien sûr. Mais un salaire de chauffeur de bus peut varier entre 1.500 et 3.000 euros par mois selon les cas.

Le fait d’être principalement entouré d’enfants ou d’adolescents sur vos lignes ne vous dérange-t-il pas ?
Non, pas du tout. En général, ils sont polis et plutôt sympathiques.

Assurez-vous le transport d’autres lignes?
Oui, je fais aussi les lignes 3, 157, D13 sur le secteur de Chartres métropole.

A quelle heure vous levez-vous pour commencer votre service ?
Ça dépend des lignes, je n’ai pas d’horaire fixe. Mas en général,  le réveil pour moi est à 5 heures, voire 4 ou 3 heures parfois même.

Quelles sont les normes de sécurité qu’il vous semble important de faire respecter ?
Pour le conducteur, donc moi (rires), il faut respecter la vitesse et le code de la route. Le port de la ceinture de sécurité, pour moi et les passagers, est aussi une règle très importante.

Vous êtes-vous déjà trouvé dans une situation où vous vous êtes senti menacé ?
Non, les personnes que je transporte ne me font aucun reproche ni aucune remarque.

Après cet entretien, j’ai remercié le chauffeur pour ses propos et le trajet s’est terminé. Nous avons repris chacun le cours de nos vies…

Morgane

, ,

By



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *